Présentation

AcceuilPlan du site

 Présentation
 Actualités
 Marchés Publics
 Contacts
 Renseignements
 Equipements
 Associations
 Commerçants
 Patrimoine
 Formulaires en ligne


Photos de notre village







Cliquez pour agrandir
L'école


Bienvenue...



Cliquez pour agrandir

La mairie

Dieupentale était divisé en deux villages distincts ayant chacun ses consuls et son église, l’une appelée « La motte de Dieupentale » desservie par l’église de Saint Martin, l’autre appelée « Le château de Dieupentale », desservie par l’église Saint Pierre.

En 1317, Guiraud-Genidonis, Sénéchal de Toulouse, sur ordre du roi Philippe le Long, fit donation de « La motte de Dieupentale » ainsi que plusieurs autres lieux situés dans la contrée, à Pierre de Galard, Grand maître des Arbalétriers de France. Les seigneuries provenant de cette donation furent confisquées par le roi Jean II Le Bon sur Jean de Galard pour ennemis qu’il s’était rendu par obéissance à son adversaire le roi d’Angleterre et en fit don le 17 mars 1356 à Jean Le Meingre dit Boucicaut, depuis Maréchal de France qui revendit l’année suivante la plus grande part de ses seigneuries et notamment Dieupentale à Bertrand Seigneur de Terride.

Il faut dire que la guerre de cent ans commencée fin 1337 et qui devait durer jusqu’en 1453, était particulièrement ressentie dans nos contrées car la petite noblesse qui souffrait de l’amoindrissement des droits féodaux, aigrie contre la haute noblesse qui se groupait autour du puissant seigneur d’Armagnac avaient réclamé d’Edouard III Roi d’Angleterre, un appui effectif et le Roi d’Angleterre avait envoyé en Aquitaine son propre fils, le Prince de Galle, le fameux Prince Noir. La Motte était dans le domaine du Roi de France et le château de Dieupentale sous la domination du Prince Noir.

Ainsi donc à Dieupentale comme dans toute la contrée, la place était brûlante et difficile à conserver, on ne pouvait être dévoué au Roi de France et allié au Prince Noir, ses méthodes étaient trop expéditives. On comprend très bien que le cadeau fait à Jean dit Bourcicaut était un cadeau empoisonné, il ne pouvait pas être maréchal de France et allié du Prince Noir, d’où sa décision de s’en débarrasser d’une manière élégante et quelque peu lucrative.

Dès ce moment il y eut au moins deux Seigneurs de Dieupentale, l’un substitué aux droits du Roi, l’autre continuateur de la famille de Dieupentale, cette dernière étant représentée au XIV° siècle par Jean de Dieupentale qui avec Bertrand Seigneur de Terride, donna aux habitants de Dieupentale un terrain pour y bâtir un fort.



  © CDGFPT 82